23
01
19
École

Jérôme Ardid, Digital Video Manager chez Orange, ESP promo 2014

Pour Jérôme, la communication est une vocation d’autant plus lorsqu’elle conjugue digital et vidéo ! C’est chez Endemol Shine, groupe de production audiovisuel néerlandais qu’il a appris les ficelles du métier. Depuis, il a diversifié son parcours, voici son parcours.

 

Jérôme, peux-tu te présenter ?

J’ai fait un bac L et déjà à l’époque, les métiers de la communication m’attiraient. La psychosociologie, les opérations de street marketing innovantes et toute cette créativité qui émane du secteur de la pub me plaisaient particulièrement. C’est ce qui m’a poussé à intégrer, en 2009, un Bachelor avec une spécialisation dans la communication digitale à l’ESP, dès ma 3ème année d’études supérieures.

J’ai ensuite voulu intégrer l’Université pour réaliser un Master 1 en Information-Communication afin de me confronter à un autre système d’études. Mais lorsqu’on étudie à l’ESP, nous sommes habitués dès notre première année à être en entreprise une bonne partie du temps, dans une école à taille humaine, donc ce n’est pas évident de retourner sur les bancs de la fac. Si bien que j’ai de nouveau choisi l’ESP pour réaliser mon M2 en stratégie digitale.

Durant toutes ces années ESPiennes, j’ai eu la chance de faire de nombreux stages dont un en planning stratégique chez Buzzman, une agence de pub parisienne. Une expérience enrichissante et unique car cette agence a un esprit créatif un peu déjanté. Ensuite, j’ai voulu découvrir le travail chez l’annonceur et c’est par hasard que j’ai atterri chez Endemol.

 

Côté pro, qu’est-ce qui t’a poussé à t’orienter dans la stratégie vidéo ?

Le digital me plaisait car c’est un secteur porteur dans lequel on apprend tous les jours. La technologie évolue tellement vite, être curieux s’avère indispensable ! C’est donc en répondant à une offre d’alternance anonyme sur Indeed que je me suis retrouvé, par surprise, à travailler pour EndemolShine et dans l’univers de la vidéo ! J’ai été pris au sein de leur nouveau pôle digital, qui consistait à lancer des chaînes thématiques sur YouTube, de concevoir des programmes, des contenus vidéo et d’animer ces chaînes.

A la fin de mes études, l’entreprise m’a proposé un CDD en qualité de Chef de Projet Digital et Channel Manager. Ma mission était de manager des Talents YouTuber, d’en trouver de nouveaux et de les aider à développer leurs audiences sur YouTube. J’ai ainsi eu l’opportunité de collaborer avec quelques personnalités. Je gérais aussi le rayonnement digital de plusieurs émissions TV comme Miss France, Les 12 coups de midi, À prendre ou à Laisser, Secret Story. J’ai pris beaucoup de plaisir pendant cette expérience de 2 ans qui m’a fait grandir et monter en compétences. Ensuite je suis parti sur des missions purement digitales. L’une pour Yum Brands, groupe américain spécialisé dans la restauration, en tant que Digital Manager de KFC France. Puis une autre opportunité professionnelle chez PMU où j’ai managé une équipe de 3 community manager.

Depuis deux ans et demi, je suis Digital Video Manager chez Orange, ce qui signifie que je suis responsable des productions vidéo d’Orange Groupe. Je gère la stratégie éditoriale des supports de communications vidéo publiées sur Twitter, Instagram, Facebook et YouTube.

 

Quels sont tes souvenirs de l’ESP ?

Quand on passe 4 ans de sa scolarité, dans la même école, c’est que l’on s’y sent bien. J’ai eu le sentiment d’être soutenu pendant toute ma scolarité aussi bien par les intervenants que par mes camarades de classe. Le fait que ce soit une petite structure, à dimension humaine, nous oblige à nous engager, à ne pas baisser les bras. Quelque part, ça aide à avancer, se surpasser et à demander de l’aide si le besoin s’en fait sentir. Le dialogue est toujours ouvert ! Je m’y suis aussi fait de très bons amis avec qui je suis toujours en contact aujourd’hui. Pour moi, le plus beau souvenir que j’en garde est la remise des diplômes en M2. Ma grand-mère et mes parents étaient présents, j’étais hyper fier. Ce fut l’accomplissement de belles années d’études et la fin de ma vie d’étudiant.