30
01
19
École

Michael Lansdorf, International Distribution Manager chez Citroën, ESP promo 2014

Michael est né en République Tchèque. À ses 18 ans, il décide d’étudier la communication, mais entre le faire en France, au Royaume-Uni ou au Canada, son cœur balance. Après sa rencontre avec Jean-Philippe Clément, directeur de l’ESP Paris, c’est finalement dans notre établissement qu’il choisira de le faire. Depuis il a gardé ce côté multiculturel en orientant son parcours à l’international. Retour sur son expérience.

 

Michael, peux-tu te présenter ?

J’ai étudié à Prague dans un lycée français pour apprendre les langues. Mais il faut reconnaître que lorsque je suis arrivé à Paris en 2011, mon niveau de français n’était pas encore au top. Malgré cela, l’ESP a cru en moi et m’a donné ma chance. J’ai alors intégré le Bachelor jusqu’en 3ème année en spécialisation Stratégie de Communication & Marketing. Puis j’ai rejoint l’Université Paris Dauphine pour mon Master. Ce qui était enrichissant, c’est de faire des stages dès ma première année post bac. J’ai tenu à garder cette dimension interculturelle en variant mes expériences entre la France et mon pays natal. J’ai alors occupé des postes en communication internationale au sein d’un cabinet de consulting puis dans un cabinet de lobbying basés les deux sur Paris. J’ai également intégré Skoda en République Tchèque au service « communication strategy ». L’univers automobile m’a réellement plu, mais je me suis dit qu’il serait dommage de ne pas découvrir l’univers des agences. J’ai alors postulé chez Young & Rubicam à Prague où j’y suis resté 3 mois ce qui m’a ouvert des portes pour rejoindre leur entité digitale Wunderman à Paris. C’était une expérience enrichissante, mais j’ai souhaité retourner à mes premiers amours, l’automobile. C’est ainsi que j’ai rejoint le groupe Citroën en 2014.

 

Raconte-nous ton job chez Citroën ?

J’ai d’abord commencé en alternance chez eux pendant 2 ans au sein de la direction global marketing. Citroën a revu son positionnement en 2015 et j’ai eu l’opportunité de faire partie de l’équipe en charge de ce challenge. Une fois la nouvelle plateforme de marque élaborée, ma mission s’est orientée sur la partie expérience client en point de vente physique. J’ai donc travaillé sur le nouveau design, le parcours client, le merchandising, le développement des nouveaux concepts d’architecture etc. Ensuite le groupe m’a promu sur un poste à haute responsabilité. Poste que j’occupe aujourd’hui qui consiste à déployer cette nouvelle image de marque et l’implémentation de ces nouveaux concepts de distribution à l’international. Donc depuis 2016, je parcours le monde pour me rendre dans les 2000 points de vente Citroën. C’est un métier aussi exigeant que passionnant car je vois la concrétisation de mon travail en amont. Puis j’ai la chance de faire de belles rencontres comme des responsables de stores Citroën du monde entier, des architectes, des stylistes, des investisseurs, des experts du digital in store, des directeurs marketing, des ingénieurs… . En parallèle, j’ai pu mener le projet de La Maison Citroën St Didier à Paris, le premier point de vente automobiles « phygital » du Groupe PSA avec une expérience client incroyable. Un concept récompensé par plus de 6 prix que nous tendons de reproduire dans 40 autres pays.

Et l’ESP, qu’en retiens-tu ?

C’est une école où l’on travaille sur beaucoup de cas réels. C’est génial pour apprendre la gestion de projets et pour la prise d’initiatives. Je suis devenu vite opérationnel grâce à cette méthode pédagogique, et les nombreux stages en entreprise sont un atout supplémentaire. L’autre point qui m’a marqué est la diversité des profils des étudiants qui entrent à l’ESP. Finalement, nous avions des parcours divers et variés et c’était une richesse car ça nous permettait d’apprendre les uns des autres. Pour ma part, je ne garde que des bons souvenirs et c’est toujours un plaisir d’y revenir en tant qu’intervenant