trouver son contrat de professionnalisation
26
07
18
École

Décrocher son contrat de professionnalisation en communication, nos tips !

Maintenant que vous avez lu attentivement nos conseils pour bien vous préparer et dénicher une pépite en guise de contrat de professionnalisation, on passe à l’action !

 

Quels sites pour vos recherches de contrat pro ?

Il existe de nombreux sites pour booster vos recherches, qu’ils soient spécialisés ou bien plus généralistes, tout existe sur internet pour trouver son bonheur !

Pour les généralistes, les incontournables :

 

Et pour les plus spécialisés :

 

Au-delà de tous ces sites, pensez à faire en parallèle une veille régulière sur les réseaux sociaux, mais aussi et surtout à solliciter votre réseau pour votre recherche !

Pour les réseaux sociaux, quelques pistes :

Et pour organiser sa recherche, pensez soit au bon vieux tableau EXCEL avec les informations nécessaires au suivi de vos candidatures (contact recruteur, date d’envoi de la candidature, relances, …), soit à des outils qui vous permettent d’optimiser vos recherches, parmi lesquels Mémo ou encore BoxmyJob.

 

Comment contacter un recruteur ?

Maintenant que vous savez ce que vous recherchez et que vous avez trouvé l’offre parfaite, il faut bien se lancer et contacter le recruteur.

Première règle : mettez-vous toujours à la place des recruteurs. Qu’ils soient RH ou opérationnels, ils reçoivent de nombreux CV chaque jour, d’où l’importance d’avoir un CV qui sort du lot et une approche pertinente. Mais attention pour les plus créatifs d’entre vous à ne pas tomber dans l’excès de créativité. 

Répondre à une offre
Dans la majorité des cas, l’offre contient une adresse mail sur laquelle vous pouvez postuler, ou alors tout se fait directement sur le site où est l’offre.
Attention à toujours personnaliser vos candidatures. Si vous devez les adresser  à une personne en particulier nommée dans l’offre, pensez à vous adresser à Monsieux X, à Madame Y ou encore au “Service Recrutement” etc.

Quid des candidatures spontanées ?
Si vous visez une entreprise que vous souhaitez absolument intégrer, mais qui ne propose pas forcément d’offre, il est temps d’envisager la candidature spontanée.

Candidature spontanée, kezako ? Tout simplement le fait d’envoyer une candidature à une entreprise sans passer par une offre publiée.

Vous pouvez soit passer par l’adresse mail générique de l’entreprise (contact@entreprise.com) ou bien directement par une personne de l’entreprise si vous avez son contact direct.

Dans tous les cas, comme vous ne répondez pas à une offre en particulier, il faut que vous mettiez en avant les compétences que vous souhaitez apporter et développer dans le cadre de cette nouvelle expérience.

D’autre part, comme l’entreprise n’est a priori pas en recherche active d’un talent, il faut donc que votre profil soit percutant et pertinent  pour espérer “créer le besoin”, comme le ferait un marketeur ou un commercial !

 

Savoir décrocher le téléphone, tout un art !

Autre étape qui peut paraître anxiogène, l’étape du téléphone. Il faut aussi que vous soyez préparé(e) à cela. Plusieurs cas de figure pour les coups de fils :

  • l’entreprise vous appelle pour un premier échange après un aperçu de votre CV : comme pour l’entretien, vous vous entraînez à vous présenter brièvement (parcours, profil, compétences, …)
  • vous appelez l’entreprise pour savoir où en est votre candidature : l’objectif est ici que le recruteur vous garde en tête, et dans l’idéal, d’obtenir un retour  sur votre candidature (si vous êtes toujours en course, quand aurez-vous un retour définitif ? le recruteur a-t-il besoin d’éléments complémentaires vous concernant ?…)

Pour les coups de téléphone, pensez à toujours privilégier les endroits calmes, si le recruteur vous appelle à l’improviste, demandez à rappeler ultérieurement pour prendre le temps de vous isoler.

Prévoyez au moins 20 minutes pour vos échanges, et surtout soyez calme et posé(e), et souriez : cela s’entend dans votre voix !

 

L’entretien de motivation

On décroche un entretien, génial !
L’entretien de motivation n’est pas un exercice à prendre à la légère, il faut se préparer au mieux à la rencontre avec le ou les recruteurs. Entraînez-vous  à présenter votre parcours scolaire et professionnel, vos diverses expériences professionnelles, vos hobbies et passions, vos compétences, votre savoir-faire mais aussi et surtout votre savoir-être, votre école / votre formation, pourquoi avoir fait le choix de cette formation etc.)

L’entretien de motivation arrive à une étape où le recruteur est particulièrement intéressé par votre profil : vous avez été shortlisté(e) après l’étude des CV. Il est donc temps d’intéresser le recruteur et donc de mettre en avant ce qu’il attend de vous pour le poste spécifique. N’hésitez surtout pas à faire le parallèle avec des expériences passées qui seraient en lien avec le poste en question, cela vous servira de “preuves” pour mettre en avant votre expertise.

… Et on recommence !

Rien n’est acquis, et on ne se repose surtout pas sur ses acquis ! On garde le rythme des entretiens, au pire, on se fait des contacts auprès de recruteurs pertinents (et que l’on pourra contacter à nouveau pour les prochaines recherches), au mieux, on voit ça comme de l’entraînement.

Dans tous les cas, tant que rien n’est signé, on ne lâche rien et on continue à rester actif(ve) !

 

Et après l’entretien ?

On garde le plus de lien possible avec les entreprises / contacts rencontrés, et ce pour plusieurs raisons :

  • Le réseau tout d’abord, qui est d’or surtout dans un secteur comme le nôtre, la communication
  • Cela permet de ne pas tomber dans l’oubli auprès des recruteurs !

Comment faire ?

Une fois sorti(e) de l’entretien, faites un mail à la personne qui vient de vous recevoir pour remercier du temps accordé renouveler votre motivation pour le poste et ajouter des éléments pertinents prouvant votre adéquation au besoin, peut-être pas évoqués pendant l’entretien.

Si le recruteur n’est pas revenu vers vous dans le délai annoncé ou au bout d’une semaine par exemple, faites un mail de relance pour en savoir davantage sur les délais estimés de traitement. Si vous n’avez toujours pas de retour suite à cette relance, un coup de fil pour avoir la personne de vive voix.

 

Bonnes recherches à tous !