22
01
20
Alumni

Charlie Gervais, ancien alternant chez WWF France, sa bonne idée fait remporter 1M$ et 15 Prix, ESP promo 2019

Charlie est ce genre de profil pour qui communication doit rimer avec engagement et impact positif. En tant que grand baroudeur, il aime parcourir le monde en sac à dos et ses nombreux voyages lui ont fait prendre conscience de l’importance de préserver notre planète. Sa carrière, c’est au sein d’une ONG qu’il souhaite la mener. De son point de vue, la communication est un moyen puissant pour influencer l’esprit collectif et pour faire passer des messages forts. C’est dans cette optique qu’il a imaginé l’an dernier une campagne destinée à sensibiliser la jeunesse au sein du WWF France où le gaming était au cœur de sa communication. Un réel succès qui a raflé pas moins de 15 prix et fait gagné 1 million de dollars ! Retour sur son parcours.

 

Charlie, quel est ton parcours ?

Après mon bac, j’ai intégré une école d’ingénieur spécialisée dans la chimie. Je faisais partie du BDE et j’ai très vite remarqué que j’étais bien plus motivé par la communication et l’organisation d’événements pour l’école que par le sujet de mes études. J’ai donc arrêté et j’ai pris un WHV en Australie pour faire le point sur mes aspirations. 2 ans plus tard, je suis rentré en France et c’est en communication que je me suis orienté. D’abord dans un BTS Communication à Toulouse. J’ai ensuite rejoint l’école Vidal Toulouse, partenaire de l’ESP, en Bachelor 3e année. En parallèle, j’ai monté une association « Stand Up Now » qui proposait chaque weekend des actions bénéfiques pour l’environnement et l’humain : nettoyer les rues, aider la SPA, … Après une césure d’un an en Amérique Latine, je suis monté sur Paris à l’ESP en Mastère. J’ai fait ma première année en alternance chez GHG, une agence de com’ spécialisée dans l’univers de la santé. C’est grâce à un projet d’école à l’ESP que j’ai rencontré le directeur de la communication chez WWF. C’est ainsi que j’ai pu décrocher mon alternance chez eux pour ma 2e année en spécialisation Media Strategy. Une belle année durant laquelle j’ai proposé une campagne centrée sur le gaming qui a fait gagner 15 prix à l’entreprise ainsi qu’un million de dollars de levée de fonds.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur cette success story chez WWF ?

J’ai conscience que le gaming est un univers très porteur auprès des millenials, une génération de plus en plus sensible à l’écologie. Les jeux vidéo sont devenus les divertissements favoris des français. D’après l’IFOP, 81% des 6-34 ans jouent aux jeux vidéo. C’est comme ça que l’idée de me servir de cet outil pour sensibiliser à la protection de l’environnement m’est venue. C’est en partenariat avec l’agence WeAreSocial et l’équipe gaming Solary que j’ai coordonné le projet #NoBuildChallenge destiné à la communauté du célèbre jeu Fortnite d’Epic Games (250 millions de joueurs dans le monde). En gros, l’idée est de jouer à Fornite sans détruire l’environnement du jeu (arbres, buissons, rochers, etc) pour sensibiliser les jeunes à la préservation des ressources naturelles. Beaucoup de jeunes l’ont compris et organisent des marches climat dans chaque pays, le mouvement mondial YouthForClimate en est le parfait exemple. Ainsi, pour véhiculer un message vers la jeune génération, des gamers reconnus dans leur domaine comme Yoshi ou encore Kinstaar se sont prêtés au jeu rassemblant 30.000 spectateurs au total en live et 3 millions sur YouTube.

Cette opération qui avait initialement un simple enjeu de visibilité a permis de remporter une levée de fond au vu du buzz généré : 500 millions d’impressions dans le monde, 55 retombées médias et pas de moins de 200.000 engagements de la communauté sur les réseaux sociaux. La campagne a remporté 2 Lions à Cannes, 4 Grands Prix Stratégies, un Shorty Award, 3 Cresta Awards, 2 Epica Awards, un Clio Award, un Top Com d’Or 2019, Section digitale et un Green Deauville Award.